La Clinique des Cèdres et Bioaster, partenariat public-privé pour proposer des solutions de diagnostic ultra-rapide des infections bactériennes

March 16, 2017

BIOASTER, Institut français de Recherche Technologique en microbiologie développe un partenariat avec bioMérieux, acteur mondial du diagnostic in vitro et la Clinique des Cèdres (Échirolles, France), centre clinique privé à la pointe des pratiques de prévention et de gestion des infections nosocomiales, autour du diagnostic ultra-rapide des maladies infectieuses. Le projet CODIRA2 (Caractérisation Optique pour le DIagnostic RApide des Infections Bactériennes) est lancé dans la continuité d’un premier projet mené entre 2013 et 2015, qui

 

rassemblait BIOASTER, bioMérieux, le CEA-Leti, Horiba Scientific et les Hôpitaux Universitaires de Genève.

Il a pu être alors démontré qu’il était possible de détecter et de caractériser des bactéries directement à partir d’un échantillon clinique dans un temps court, sans étape d’isolement et de croissance bactérienne.

L’approche technologique associe des outils dédiés de préparation d’échantillon à des méthodes d’optique avancée pour caractériser les microorganismes présents dans l’échantillon primaire, avant ou après mise en présence d’antibiotiques.

Dans la continuité de ces avancées scientifiques, le projet CODIRA2 vise la mise au point effective de prototypes permettant l’identification bactérienne et la détermination de phénotype de résistance aux antibiotiques dans des conditions de tests cliniques. Cette approche innovante a pour but de fournir des solutions rapides pour la détection de portage de pathogènes dangereux, notamment dans les domaines de l’obstétrique et de la gestion des infections nosocomiales à pathogènes multirésistants dans les services de soins intensifs.

Le projet ambitionne, au travers de son partenariat avec la Clinique des Cèdres et le laboratoire de biologie médicale Medi Bio, de démontrer la performance de ces approches au plus près des patients mais également de mesurer le service médical rendu pour déterminer l’impact médico-économique à l’échelle du centre de soin ou plus largement des systèmes de santé.

Nathalie GARCON CEO/CSO de BIOASTER confirme : « Dans la continuation d’un premier projet réalisé également avec bioMérieux, ce projet de recherche fondé sur de nouvelles méthodes d’optique avancée illustre parfaitement l’étendue de l’expertise technologique, développée au sein de l’institut, dans le domaine des maladies infectieuses.

De nouveaux prototypes de tests seront évalués dans un contexte clinique et permettront de développer les solutions de diagnostic de demain."

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Un risque infectieux réduit grâce à un dépistage ultrarapide à l'admission

August 1, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives